Fonctionnement


Form’AS est un CFA « hors murs » qui délègue par convention la mise en œuvre des formations auprès d’Organismes de Formation (OF) du sport et de l’animation compétents et reconnus dans leur domaine : CREPS d’Alsace et de Champagne Ardenne, CEMEA, UFCV, CPCV- Est, IFCAAD, CFPPA, ARIENA, Ligue Grand Est de Foot, Ligue de l'Enseignement des Vosges et PRO FORMAT. 

Le CFA a un rôle d’interface entre les entreprises et les administrations. Il informe les employeurs, constitue les dossiers d’enregistrement et formalise les contrats d’apprentissage.

Pourquoi un CFA ?

Le Centre de Formation d’Apprentis Form'AS offre de nouvelles alternatives de formation professionnelle parfaitement adaptées aux jeunes qui se destinent aux métiers de l’animation et du sport.


La formation par apprentissage dans les métiers de l’Animation et du Sport permet :

> De participer au développement et à la reconnaissance de ces métiers en créant un véritable pôle Régional de formation par alternance en collaboration avec les acteurs œuvrant dans le secteur (organismes de formation, employeurs, institutionnels).

> De contribuer à la professionnalisation de métiers demandant de réelles compétences et répondant à de véritables exigences. 

> De préparer les jeunes d'aujourd’hui à devenir les professionnels de demain dans un secteur de plus en plus professionnalisé. 

> De faciliter l’accès des jeunes à ces métiers en créant des formations diplômantes sous statut salarié.

> De développer la formation par alternance « centre de formation » / « entreprise », adaptée aux besoins des employeurs et au métier d’animateur.

> De répondre aux besoins croissants des employeurs en personnel qualifié.


D’après une enquête de la branche professionnelle de l’animation : 

- « En 2005, 30% des salariés en CDI de la famille animation ou administration/direction sont détenteurs d’un des titres ou diplômes professionnels de l’animation ». (Information extraite du livre « Les métiers de l’animation », Edition l’Etudiant, Avril 2007.)

- « Le nombre d’animateurs sportifs (emploi exercé à titre principal) est passé de 20 000 à près de 80 000 entre 1982 et 2002 alors que le nombre d’animateurs socioculturels est passé de 43 000 à quelques 106 000… ». (Extrait du bulletin de statistiques et d’études du Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports, janvier 2006)

- « Plus des deux tiers des diplômés du ministère de la jeunesse des sports et de la vie associative ont un premier emploi dans le domaine de leur diplôme : animateur sportif, socioculturel, directeur de centre socioculturel, professeur de sport, ou agent de la fonction publique dans l’animation. 40% des diplômés sont animateurs sportifs. Les diplômés du BEATEP ont essentiellement un emploi d’animateur socioculturel comme premier emploi (48% d’entre eux) alors que les diplômés du BEES sont à 51% animateur sportif, 84% sont à temps complet. Les diplômés du BEATEP sont les plus touchés par le temps partiel, 19% contre 12% pour les diplômés du BEES». (Extrait du bulletin de statistiques et d’études du Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports, janvier 2006)