Conditions d'accueil d'un apprenti


Tout employeur du secteur privé marchand (entreprises) et non marchand (associations) ainsi que toute personne morale de droit public dont le personnel ne relève pas du droit privé (communes, communautés de communes, hôpitaux maisons de retraite…), peuvent conclure un contrat d’apprentissage. 

L’embauche de l’apprenti passe par la signature du contrat type et l’engagement d’assurer, dans l’entreprise, la formation pratique de l’apprenti. Ainsi les activités proposées par la structure employeur doivent permettre la validation des compétences prévues au diplôme.

Pour pouvoir accueillir un(e) apprenti(e) en formation BPJEPS spécialité équestres, les employeurs des centres équestres doivent préalablement obtenir un agrément. La liste des centres équestres agréés est disponible ici


Important : Le maître d’apprentissage

L’employeur doit désigner un maître d’apprentissage directement responsable de la formation de l’apprenti et qui assume la fonction de tuteur.

Il est dans l’entreprise ou l’établissement, la personne clé du contrat puisqu’elle est responsable de la formation pratique qui doit permettre à l’apprenti d’acquérir des compétences correspondant à la qualification recherchée, en liaison avec le CFA. Le maître d’apprentissage peut être le chef d’entreprise, le responsable du service, un salarié ou un non-salarié (conjoint, associé, bénévole) exerçant une fonction dans l’entreprise. 

Cette fonction tutorale peut être partagée entre plusieurs salariés constituant une équipe tutorale au sein de laquelle est désigné un maître d’apprentissage référent qui devra assurer la coordination de l’équipe ainsi que la liaison avec le CFA.

L’employeur a l’obligation de dégager sur ses heures de travail le temps nécessaire à l’accompagnement de l’apprenti et aux relations avec le CFA. 

Les entreprises doivent respecter un nombre maximum d’apprentis par maître d’apprentissage. Ce quota correspond à 2 apprentis (+1 apprenti redoublant) pour 1 maître d’apprentissage.

Conditions d’exercice de la fonction de maître d’apprentissage dans le domaine des métiers de la Jeunesse et des Sports (en référence à l’article R 6223-24 du Code du Travail).

Attention : le profil du maître d’apprentissage doit être validé par l’inspection d’apprentissage de la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports auprès de la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale. Document à télécharger : déclaration de qualification de maître d’apprentissage